FALSE

Fouace de l’Aveyron

Ajouter au Panier
Image d'illustation de la recette

Quand on a passé son enfance dans l’Aveyron, aux environs de Laguiole, on se rappelle bien de la fouace de la maison Roux. La recette est toujours bien gardée, mais la tentation est forte d’essayer d’en faire une soi-même, en essayant d’être au plus près de la recette originale qui nous fait encore frissonner… C’est en allant sur le blog de Christiane que j’ai trouvé une recette de fouace qui me semblait correcte. J’ai donc construit ma recette en me basant dessus, et le résultat est vraiment bon. Un premier résultat déjà très bon. Le goût est parfait, la consistance est vraiment pas mal (certaines fouaces ont exactement la même). Mais celle de Monsieur Roux est plus ferme. Déjà sûrement parce qu’il ajoute plus de matière grasse (le bougre !), mais peut-être aussi parce que je peux faire mieux niveau temps de levée. Je pense donc la prochaine fois réduire la seconde levée à 1h au lieu de 2. Je reviendrai vers vous pour une éventuelle nouvelle version de cette recette !

Temps de Préparation : 30 min
Temps de Repos : 7 h
Temps de Cuisson : 40 min


Ingrédients (pour 15 personnes (1 fouace d’1,7 kg environ)) :

  • 4 œufs + 1 jaune
  • 150 g de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 4 cuillères à soupe mesure de fleur d’oranger
  • 1 cuillère à café mesure de sel fin
  • 150 ml de lait
  • 200 g de beurre
  • 1 kg de farine
  • 30 g de levure de boulanger fraîche

Matériel nécessaire :

  • 1 robot (ou alors pétrir à la main en ajoutant 10 minutes)

Préparation :

  1. Mettre le beurre à ramollir à température ambiante.
  2. Peser le sucre. Émietter dans un verre la levure, ajouter 3 cuillères à café du sucre précédemment pesé. Placer le verre dans une ambiance chaude. Le tout va se liquéfier. Ceci permettra à la levure de bien démarrer.
  3. Pendant se temps, ajouter dans le bol du robot les œufs, le sucre en poudre, le sucre vanillé et l’eau de fleur d’oranger. Mélanger le tout.
  4. Quand la levure est prête, ajoute un peu de lait dedans. Mélanger et ajouter au reste dans le bol. Ajouter également le lait et mélanger.
  5. Ajouter ensuite pendant que le batteur bat progressivement 800 g de farine.
  6. Ajouter le beurre ramolli et coupé en tranches à la pâte. Pétrir quelques instants le temps que le beurre soit complètement incorporé.
  7. Continuer à pétrir en rajoutant encore de la farine jusqu’à ce que la pâte se décolle bien des bords. Elle doit rester accrochée au crochet. J’ai eu besoin d’ajouter pour ma part 200 à 300 g de farine. L’ajouter progressivement en attendant quelques instants à chaque fois pour que la farine s’incorpore bien. À la fin, il suffira de très peu de farine pour que la pâte se décolle d’un coup. Le temps de pétrissage total doit être de 20 minutes environ. Dès que la pâte est bien la laisser se pétrir jusqu’à ce que le temps requis soit atteint.
  8. Placer la pâte sur une plaque farinée recouverte de farine, former une boule et laisser lever 3 à 6 h (selon la température) dans une ambiance chaude, recouverte d’un torchon humide. Pour ma part ça a été 5h.
  9. Récupérer ensuite la pâte sur un plan fariné. L’aplatir, la tourner d’1/4 de tour et l’aplatir à nouveau. Répéter l’opération 2 fois supplémentaires, puis former une boule. La laisser lever 2 heures dans une ambiance chaude, toujours recouverte d’un torchon humide.
  10. À la fin de la levée, la pâte sera très étalée mais pas forcément levée. Ne pas s’inquiéter. Avec les mains, essayer de la resserrer sans trop chasser l’air à l’intérieur tout de même. Ça ne changera pas grand chose sur le moment mais peut-être que ça aidera pour la suite. En tout cas je l’ai fait et le résultat était bon.
  11. Mélanger le jaune d’œuf avec un peu de lait et badigeonner avec la fouace.
  12. Enfourner au four (200°C) pendant 40 minutes.
  13. Laisser refroidir complètement, et ensuite c’est prêt pour la dégustation !

Conseils :

  • La seconde levée a été faite pour ma part dans un four avec de l’eau que j’ai fait bouillir au préalable et que j’ai mis en dessous. Pour la première, l’ambiance était moins chaude : une ampoule allumée dans le four, et la pâte juste à côté. Simple mais suffisant pour une levée en 5 h en hiver.
  • Il est pas très facile d’étaler du beurre sur cette fouace (à moins que le beurre soit ramolli au préalable et ne vienne pas de sortir du frigo), mais la fouace est quand même excellente nature !

Image d'illustration


VERSION IMPRIMABLEVERSION PDFADD TO CART

* Le panier est conservé 7 jours.

Cette recette a 0 avis

Donnez votre avis